Cheikh Bamba Dièye vilipendé par les Mackystes…Son père, son parti et ses avantages perdus

La sortie incendiaire de Cheikh Bamba Dièye contre le président de la République a suscité, hier, une vive réaction de la part de la coalition «Macky 2012» qui vilipende le leader du Front pour le socialisme et la démocratie/Benno jubël (Fsd/Bj).
Les propos musclés tenus dans nos colonnes par le chef de file du Fsd/Bj à l’endroit du chef de l’Etat n’ont pas laissé insensibles les alliés de la première heure de ce dernier, regroupés dans «Macky 2012».
Par la voix de son porte-parole, Mohamed Diagne, ladite coalition dit, d’emblée, comprendre «la réaction» de l’ancien premier magistrat de la ville de Saint-Louis.
«Il a subi un choc terrible en perdant subitement, et dans une même séquence temporelle, ses dignités de maire et de ministre. Il fallait s’attendre de sa part que des perturbations émotionnelles le conduisent à verser dans des déclarations malheureuses et dans les énormités. Comment Cheikh Bamba Dièye qui a remplacé son père, on ne sait par quelle alchimie démocratique, peut nous convaincre qu’il est contre le principe de la dévolution monarchique du pouvoir ? Comment peut-il exclure le Président Macky Sall, très spéciale victime du processus de dévolution monarchique, de la lutte contre ce phénomène que Wade a voulu instaurer dans le pays ? Tous les Sénégalais qui ont choisi le Président Macky Sall ne sont pas amnésiques. On s’attendait à ce que Cheikh Bamba Dièye dressa un bilan exhaustif et objectif de son séjour dans le gouvernement en s’appesantissant sur son propre apport en termes de valeur ajoutée face aux attentes des Sénégalais dans les secteurs que lui a confiés le président de la République. Au contraire, c’est le Président Macky Sall qui lui a fait confiance qui récolte une volée de bois vert. À quoi a servi à la République du Sénégal sa présence dans le gouvernement du Président Macky Sall ? C’est ça la question, et on attend la réponse».
«C’est lui le ‘bana-bana’, lui qui veut nous vendre du faux»
Pour Mohamed Diagne, «ce qui demeure constant, c’est que le Pse qu’il critique, a été soumis à l’appréciation de bailleurs rigoureux, qui l’ont validé, et qui ne vont certainement pas mettre des disponibilités financières aussi conséquentes dans un programme fallacieux».
«Enfin, il faut que Bamba Dièye nous dise, quand et où il a surpris le président de la République en train de faire du ‘Wax waxeet’ en revenant sur son engagement de réduire la durée de son mandat. Sur la question, tout le monde a entendu le président de la République. C’est lui le ‘bana-bana’, lui qui veut nous vendre du faux. La réduction du mandat est devenue un débat d’opinion, et les Sénégalais sont libres d’apprécier et de donner leurs avis sur une proposition qui ne le lie aucunement».
Le porte-parole de «Macky 2012» s’en est également pris aux partis qui se réclament de la gauche. «Les organisations de la gauche qui s’attaquent à la transhumance ne sont pas contre ce phénomène, mais plutôt contre le Président. Pourquoi attendre que le Président se prononce sur cette question pour lever des boucliers. Notre coalition en parlait depuis 2013. Ils étaient où ? La vraie transhumance est une transhumance de groupe, et ces partis de gauche font dans cette transhumance», assène M. Diagne.
Le Pop