Cheikh Bamba Dièye explique les raisons de cette coalition contre Macky…C’est la vocation de l’opposition

Mercredi dernier, plusieurs leaders de l’opposition se sont retrouvés chez Mamadou Diop “Decroix” pour discuter des modalités de mettre en place un grand cadre de l’opposition devant faire face au régime de Macky Sall. Oumar Sarr, le coordonnateur du Pds, Djibo Leyti Kâ, patron de l’Union pour le renouveau démocratique (Urd), Idrissa Seck de Rewmi, Pape Diop de “Bokk Gis Gis”, Abdoulaye Baldé de l’Us, et Cheikh Bamba Dièye, du Fsd/Bj sont tous d’accord pour faire partie de ce cadre. Et Souleymane Ndéné Ndiaye se dit prêt à les rejoindre.

Sur le plateau de la Tfm, hier, Cheikh Bamba Dièye a expliqué que “l’opposition a pour vocation d’être en face du pouvoir”. “Il est évident que même s’il n’y avait pas regroupement possible entre les cadres de l’opposition, au moment des élections, le pouvoir sera d’un côté et l’opposition de l’autre”, dit-il.

“Il y a deux choses qu’il faut distinguer : la volonté que nous avons ajour hui de nous retrouver dans un grand cadre de l’opposition et la réalité de la gestion du pays en terme de suivi politique. Chaque parti suit, depuis très longtemps, l’évolution politique du Sénégal. Et de ce point de vue, nous avons déjà une certaine prise de position claire sur cette question. Evidemment, lorsque nous allons à des élections, chacun cherche à gagner. C’est pour cette raison que nous nous retrouvons ensemble pour travailler à l’élaboration de ce grand cadre. Il est hors de question, pour rassurer les Sénégalais, que nous nous retrouvions autour de ce cadre pour simplement enlever quelque un pour mettre un autre”, explique-t-il.

“Ce que nous voulons et qui a été clairement dit par l’ensemble des membres du groupe, c’est que nous sommes ensemble pour le Sénégal. Nous sommes ensemble pour convaincre les Sénégalais sur notre capacité réelle à assumer une alternative crédible. C’est de faire en sorte que la théorie du bien soit maintenant en corolaire avec une pratique réelle, profonde et sérieuse pour tous les Sénégalais.

Nous allons prendre tout le temps qu’il faudra pour monter une structure crédible qui soit là pour apporter des réponses précises”, révèle-t-il.