Cheikh Bamba Dièye attaque la gestion de Macky Sall…Ni sobre…Ni vertueuse

La gestion sobre et vertueuse tant vantée en 2012 par le candidat Macky Sall pour convaincre les Sénégalais de lui accorder leur confiance, ne serait que du leurre, selon Cheikh Bamba Dièye, secrétaire général du Front pour le socialisme et la démocratie / Benno jubël (Fsd/Bj). Face à une foule de militants et de sympathisants venus de la banlieue et des autres régions du pays pour écouter le professeur Babacar Guèye débattre du thème : «Ethique et politique», Cheikh Bamba Dièye a tenté de décortiquer un ensemble d’actes posés par le régime de Macky Sall et qui, selon lui, suffisent pour convaincre les Sénégalais que celui qu’ils ont porté à la tête du pays pour une seconde alternance est «en déphasage complet avec ses engagements». Pour s’en convaincre, Cheikh Bamba Dièye s’est surtout désolé de la volonté du Président Macky Sall d’ériger la transhumance en action politique majeure. Très surpris par la présence auprès du président de la République, d’hommes et de femmes qui «ont une responsabilité manifeste dans la déchéance de notre pays», Bamba Dièye est convaincu qu’en lieu et place d’une gestion sobre et vertueuse, c’est plus «la non-rupture» qui est érigée en modèle de gouvernance par le Président Sall à qui il faut rappeler la mort de 15 Sénégalais «tués gratuitement lors des élections de 2012 pour que le Sénégal reste un Etat de paix et une démocratie». Pour que la mémoire de ces quinze Sénégalais ne soit pas trahie, les militants du Fsd/Bj ont rappelé au Président Macky Sall et à l’ensemble des acteurs des élections de 2012, qu’ils soient de l’opposition ou du pouvoir, un retour à l’éthique en politique. «Nous constatons malheureusement que, quatre années après l’élection de Macky Sall, le mal est encore présent, il a renoncé à l’éthique en faisant l’apologie de la transhumance et en transformant la distribution de la politique de développement en une stratégie électoraliste. Cela est une forme d’escroquerie politique dans laquelle on a été entraîné», a déploré le leader du Fsd/Bj.