Cheikh Bakhoum sur le Dialogue et la libération de Karim : « Ne pas s’immiscer dans les affaires de la Justice »

Cheikh Bakhoum, le Directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) en marge d’une rencontre avec la communauté casamançaise à Grand-Yoff, s’est prononcé sur l’Appel au dialogue lancé par le président de la république. Selon, Mr Bakhoum, l’Affaire Karim Wade n’a rien à voir avec le dialogue politique :

«Le Président de la République a réussi à maintenir une coalition Benno Bokk Yakaar depuis 2012. L’actualité est le dialogue ouvert entre le Parti démocratique sénégalais (PDS) et l’Alliance pour la République (APR). L’idée est de maintenir et de mobiliser toutes les forces de ce pays pour réussir l’idéal d’un pays émergent. Une chose pas facile si tout le monde ne s’y met pas… C’est pourquoi, nous pensons que le fait d’être réticent n’est pas synonyme de patriotisme et saluons cette décision qui nous honore tous…L’affaire Karim Wade est une affaire de justice, elle ne concerne point l’exécutif qui a ouvert ce dialogue pour la bonne marche de ce que nous avons en commun et de plus cher : le pays. On ne saurait s’immiscer dans les affaires de la justice et le PDS ne peut mettre comme condition, la libération de Karim Wade. Ceci n’a rien avoir, c’est le nord et le sud »

1 Comment

  1. QU EST-CE QUE CE FARFELU DE CHEIKH BAKHOUM PARDON CHEIKH NDIAKHOU RACONTE ? COMMENT DANS UN DIALOGUE POLITIQUE PEUT ON IMPOSER A UNE PARTIE DE NE PAS ABORDER UN SUJET QUI L INTERESSE ? COMMENT PEUT ON INTERDIRE A UN PARTI DE NE PAS ABORDER LA SITUATION DE SON CANDIDAT EN PRISON ?

Les commentaires sont fermés.