Ceux qui ont trahi Baldé lors du scrutin du HCCT font route vers…L’APR de Macky Sall

Les frondeurs de la coalition pour l’Emergence du département de Ziguinchor ont quitté l’Union centriste du Sénégal (Ucs), le parti de Abdoulaye Baldé, par ailleurs maire de la ville de Ziguinchor. Ils l’ont fait savoir hier lors d’un point de presse qu’ils ont organisé. Selon son coordonateur George Massaly, la coalition va élargir ses tentacules à travers la région pour soutenir la politique du président de la république.

Ceux qui avaient soutenu que la coalition pour l’Emergence de Ziguinchor était parrainée par le président de la République Macky Sall pour faire face à la liste de Abdoulaye Baldé lors de l’élection du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) n’ont pas tort. En effet, quelques jours après leur défaite, les membres de cette coalition ont tenu hier, à Ziguinchor un point de presse pour annoncer leur démission de l’Union centriste du Sénégal (Ucs).

Adjoint au maire de Ziguinchor, Georges Massaly et ses camarades ont décidé de démissionner de l’Ucs pour soutenir le président de la République. «Désormais, nous avons quitté l’Union centriste du Sénégal et nous comptons mener le combat avec l’Apr pour le triomphe de ce parti aux prochaines joutes électorales qui se profilent à l’horizon», souligne M. Massaly qui estime que leur coalition a pour objectif «d’accompagner toutes les actions du président de la République, surtout dans la région de Ziguinchor».

Revenant sur le bilan de leur participation à l’élection du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), les ex-désormais militants de l’Ucs saluent leur performance et annoncent la fin du leadership de Abdoulaye Baldé à  Ziguinchor. «Abdoulaye Baldé a eu 149 voix sur 333 suffrages exprimés. En 2014, il a eu 274 conseillers sur 335. Il se retrouve deux ans après à 149 voix. Donc, nous avons la certitude que l’écrasante majorité des conseillers qui ont voté pour nous, sont de l’Ucs. Et sous peu de temps, les gens comprendront que l’Ucs est en perte de vitesse dans le département de Bignona où, elle a été laminée et dans le département de Oussouye où elle est venue en troisième position», analyse Georges Massaly.

Pour M. Massaly, coordonnateur de la coalition pour l’Emergence du département de Ziguinchor, le combat ne fait que commencer pour faire face à Abdoulaye Baldé. Soutenant que Abdoulaye Baldé ne représente plus un mythe aux yeux des Ziguinchorois, Georges Massaly et ses camarades donnent rendez-vous aux militants aux législatives de 2019.