Candidature au HCCT…Ansou Sané et la COJER de Bignona rejettent les choix retenus par le parti

La convergence des jeunesses républicaine (COJER) de Bignona dirigée par Ansou Sané, de la liste de candidats retenus pour représenter le département de Bignona au haut conseil des collectivités territoriales. Elle ne comprend pas l’absence de leur instance dans la liste des candidats. Voici le communiqué envoyé à notre rédaction.

Communiqué de la Cojer départementale de Bignona

cojer bignona 3

L’investiture des candidats dans le département de Bignona pour l’élection des membres du haut conseil des collectivités territoriales a montré encore une fois de plus que les jeunes de la Cojer sont laissés pour compte dans le choix des responsabilités. En effet après la déclaration de candidature de notre camarade ABDOULAYE BADJI premier adjoint au maire de COUBALAN par ailleurs porte-parole de la Cojer départementale de Bignona, nous avons noté un refus systématique de certains responsables à valider cette candidature qui pourtant présente des qualités qu’on ne peut remettre en cause. Le camarade Abdoulaye Badji est l’un des militants sinon le militant de première heure dans les KALOUNAYES. Il a, contre vents et marées installé le parti dans toute la zone et contribué de façon substantielle aux victoires éclatante de notre parti lors des élections passées (présidentielles, législatives et référendaire).

Que sa candidature soit rejetée sans aucune raison apparente nous parait être une injustice inqualifiable.

Conscient du rôle avant-gardiste que joue la Cojer durant les élections, la Cojer départementale de Bignona à travers ce présent communiqué apporte tout son soutien à la candidature de son porte-parole Monsieur Abdoulaye Badji, premier adjoint au maire de Coubalan. A ce titre nous demandons à tous membres de la structure d’appuyer, de promouvoir et de porter cette candidature partout où besoin sera. Aussi une tournée départementale sera organisée pour battre campagne afin qu’au soir du 04 Septembre 2016 la victoire sois du côté de la jeunesse. Pour finir la Cojer départementale avertie que désormais nous n’accepterons plus jamais d’être sacrifiée pour des intérêts partisans et au détriment du parti. Si les gens veulent se procurer une santé politique ils n’ont qu’à le prouver en gagnant chez eux.

 

Ont approuvé le présent communiqué

Ansoumana Sané : coordonnateur départementale Cojer Bignona, membre Cojer nationale.

Pape Saloum Diédhiou : Coordonnateur adjoint Cojer départementale Bignona,

Saloum Diédhiou : Coordonnateur Cojer communale de Bignona

Samba Kébé : Coordonnateur Cojer communale d’Oungue

Mohamed Kane : Coordonnateur Cojer Diouloulou

Seyni Sonko : Coordonnateur Cojer communale Djinaky

Souleymane Mbacké Badji : Coordonnateur Cojer communale Djibidionne

Ibrahima Badji : Coordonnateur Cojer Communale Sindian

Cheikh Omar Badji : Coordonnateur Cojer communale Balinghore

Ibrahima Diémé : Coordonnateur Cojer communale Mangagouleuk

Mamadou Sow : Coordonnateur Cojer communale de Niamone

Abdoulaye Badji : Coordonnateur Cojer communale de Coubalan

El hadji Sadio : Coordonnateur Cojer communale de Kartiack

Diaban : Coordonnateur Cojer communale de Kafountine

1 Comment

  1. 12 coordinateurs de la cojer dirige par ansou sane qui nest pas coordinateur communal a ce que sache pour diriger une structure departementale il faut etre coordinateur communal. Bon bref et les 7 autres cordinateurs ils ne sont pas partants ou bien ils nexistent
    Je vs encourage a tjrs tromper lopinion et bonne continuation

Les commentaires sont fermés.