BVarthélémy Dias pèse Taxawu Dakar : « C’est plus 800 conseillers sur 1000 dans Dakar »

C’est une guéguerre du Ps qu’on est en train de transporter dans le Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct). Les socialistes qui ont pris l’initiative de porter sur eux cette liste en usurpant le nom de Benno n’ont ni la carrure, ni le cran, encore moins la personnalité de faire cela sans la bénédiction de la direction du Ps”, indique Barthélémy Dias à l’émission “Opinions”à diffuser ce soir sur Walf Tv et Walf Fm. Selon lui, “le comportement de la Direction du Ps est assez irresponsable”. “Si certains responsables qui appartiennent au département de Dakar se permettent de défier ouvertement le département, je n’ai pas besoin de vous faire un dessin. Il y a la main complice de la direction du Ps”, affirme-t-il.

Barthélémy Dias est convaincu que si la liste de la coalition “Taxawu Dakar” ne remporte pas le scrutin, “c’est parce que la corruption a de beaux jours devant elle au Sénégal, parce que ce sera l’achat des votes et de conscience”. “Le Président de la République est l’homme le plus informé du Sénégal. Il sait qu’il n’y a pas de compétition à Dakar. Sur plus d’un millier de conseillers, “Taxawu Dakar” compte 800. Il n’y a pas lieu de faire la compétition”, laisse-t-il entendre.

Parlant de son parti, il déclare qu’il a toujours prôné une direction collégiale. “Malheureusement, je n’ai pas été compris. Mais le Ps ne peut plus être une machine dirigée par un homme. Cela ne colle plus à la réalité”, fait-il savoir.

Selon Barthélémy Dias, Ousmane Tanor Dieng est le Secrétaire général du Pds, mais il n’est pas le Ps. “Je n’accepterai pas qu’on me dise que Pierre ou Paul a une plus grande part de responsabilité que moi dans ce qu’est devenu le Ps. En 2005, quand j’arrivais, j’ai trouvé un parti à terre et je pèse bien mes mots. Ce parti a été relevé, certes, avec Tanor aux commandes, mais aussi avec des jeunes, des femmes et des cadres engagés. Et nous nous sommes pratiquement battus au prix de nos vies pour que ce parti se relève. On ne s’est pas battu pour qu’on transforme notre parti en mouvement de soutien parce que le président Macky Sall doit avoir un second mandat”, peste-t-il.