Bokk Gis Gis encourage son leader Pape Diop pour son appel à l’Union et fustige le machiavélisme de Macky

La Convergence des Cadres Bokk Gis Gis (BGG) se félicite de la démarche entreprise par le Président du parti Pape Diop, avec ses homologues des partis d’opposition comme Decroix d’Aj/Pads, Cheikh Bamba Dièye du Fsd/Bj, Idrissa Seck de Rewmi, Djibo Ka de l’Urd, Abdoulaye Baldé de l’Ucs et le Pds pour «la constitution d’une force alternative crédible à même de proposer une offre politique digne de ce nom en vue d’imposer la cohabitation à Macky Sall à l’issue des législatives de juin 2017». Selon ces cadres de Pape Diop, «constatant le rejet profond de sa politique désastreuse par la majorité des sénégalais impatients d’abréger le bail du régime actuel, Macky Sall est engagé dans une opération de reniement de son engagement de réduire la durée de son mandant de 7 à 5 ans». Ainsi, encouragent-ils Pape Diop «à poursuivre et approfondir cette initiative tout en fédérant, sans exclusion, tous les partis de l’opposition qui partagent un idéal commun de société et une conviction quant aux limites objectives de Macky Sall et de son régime». Dans le même sillage, les cadres de BGG s’insurgent contre «le racolage politique de Macky qui, par son clin d’œil à Djibo Leyti Ka (ndlr : c’était lors de l’inauguration du siège de la Sonatel, la semaine dernière), illustre, une fois de plus, son machiavélisme et son absence d’éthique en politique. En faisant ainsi l’apologie de la transhumance, bannie par l’opinion et nos traditions culturelles, « Macky prouve que ses intérêts partisans priment sur les valeurs éthiques de notre société».