Bloqué à Kaolack par les nervis du PS…Babacar Diop de la JDS met en garde Tanor

Babacar Diop et ses camarades de la Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds) ont peu goûté au comportement de Dibcor Faye et Cie du Mouvement des élèves et étudiants socialistes (Mees), samedi, lors de leur passage à Kaolack, dans le cadre de la caravane qu’ils ont initiée pour faire signer leur pétition pour le retrait du Ps de « Benno bokk yakaar ». Dans un communiqué intitulé « Contre vents et marées », les membres de la Jds dénoncent le fait que la direction du Ps veuille empêcher les militants socialistes de signer la pétition. « C’est inacceptable. C’est un coup de force contre la démocratie », pestent les membres de la Jds.

Restons avec Babacar Diop et ses camarades pour relever qu’ils ne comptent pas se laisser faire. Ils avertissent que « rien ni personne ne (les) détournera de (leur) objectif. Rien ni personne ne peut (les) ébranler. Rien ni personne ne peut (les) arrêter ». « La Jds sera le samedi 15 octobre 2016 à Touba et à Mbacké. Cette fois-ci, nous prendrons toutes les dispositions nécessaires, pour assurer la sécurité de la manifestation. Les autorités étatiques sont averties. La direction du parti est avertie. Elle sera responsable de tout débordement à Mbacké », indiquent M. Diop et Cie. Et ils préviennent : « A la prochaine étape de notre campagne, elle saura qu’elle n’a pas le monopole de la violence. Désormais, à la guerre comme à la guerre. La Jds répondra à toutes les agressions dont elle sera victime. Que tout le monde se le tienne pour dit ».