L’ARTP donne 25 millions à Awa « Coudou » Ndiaye

L’autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a mis à la disposition de la commission des données personnelles (Cdp) dirigée par Awa ndiaye, un chèque d’un montant de 25 millions de francs Cfa, en appui institutionnel. La cérémonie de remise du chèque s’est tenue hier, mardi 14 juin, dans les locaux de l’Artp. Selon le directeur général de l’Artp Abdou Karim Sall, ce soutien financier va permettre à la commission des données personnelles (Cdp) de mener à bien les missions qui lui sont assignées.

25 millions de francs Cfa, c’est le montant global du chèque que l’autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a mis à la disposition de la  commission des données personnelles (Cdp) en appui institutionnel. La cérémonie de remise du chèque a eu lieu hier, mardi 14 juin, dans les locaux de l’Artp.

Abdou Karim  Sall a estimé qu’il était du devoir de l’Artp d’accompagner la commission des données personnelles  dans sa mission noble.

« Parmi les missions de l’autorité de régulation des télécommunications et postes figure en bonne place le développement des technologies de l’information et de la communication. Et nous savons également que parmi les missions de la Cdp figurent en bonne place les dispositions qui permettent de s’assurer que ces technologies de l’information et de la communication n’ont pas d’impact sur la violation des libertés publiques mais également sur la vie privé des citoyens  sénégalais »,a relevé le directeur général de l’Artp.

L’Artp et la Cdp  ont  jugé nécessaire  de conjuguer leurs efforts pour atteindre ensemble les missions qui leurs sont confiées.

Prenant la parole, Awa Ndiaye, présidente de la Cdp souligne que  les missions de la Cdp qui sont, entre autres, la protection de la vie privée des citoyens, la confidentialité de leurs données  demande énormément de moyens en termes de communication, d’information du secteur public et privé  qui collecte les données et qui les traitent, les stocks. Aussi, poursuit-elle, ces missions  nécessitent beaucoup d’informations  également en termes de vulgarisation du travail qui est assigné à la commission des données personnelles.