Avis du Conseil Constitutionnel ? La question de la réduction du mandat présidentiel est déjà réglée

La polémique née de l’interprétation du caractère contraignant et/ou consultatif de l’avis du Conseil constitutionnel sur la réduction du mandat présidentiel est à la limite « stérile» et ne mérite pas débat. Voilà la conviction de certaines organisations de la société civile dont les leaders ont carrément sifflé la fin de la récréation dans cette affaire. Pour Aboubacry Mbodj de la Raddho, la question de la réduction du mandat présidentiel est réglée. « Cela ne mérite pas un débat. D’autant plus que le peuple est souverain. C’est pourquoi on a dit qu’on peut tout réviser dans la Constitution sauf la question de la République et de la laïcité. Toutes les autres dispositions peuvent, jour ou autre, subir des modifications à l’appréciation du peuple ». Abondant dans la même veine, Mamadou Mbodj, coordonnateur du M 23, a fait savoir que « ce débat est à la limite stérile. Parce qu’en vérité, si le Président veut changer la Constitution, il s’adresse au peuple qui est au-dessus du Conseil constitutionnel. Vu sous cet angle, le débat est inutile». Une position confortée par Mignane Diouf, le coordonnateur du Forum social qui a affirmé, lui aussi, trouver « inutile cette polémique, très sérieusement». Tout en montrant que l’annonce du Président, dans le cadre de la réduction de son mandat et du référendum, de consulter l’Assemblée nationale et le Conseil Constitutionnel, ne sort pas de la loi qui régit notre pays