Autoroute à péage…Gérard Sénac sort du Palais et tout rentre dans l’ordre

La polémique autour du prix du péage Mbour-Aibd va peut être s’estomper. Suite à son audience avec le chef de l’Etat, Gérard Sénac, directeur général de Eiffage, a fait l’état des lieux du dossier. «Je n’ai pas de conflits majeurs avec le chef de l’Etat. J’ai été reçu par ce dernier. On est en discussion pour trouver une solution. On pourra toujours dire que tout est cher quand la farine augmente ou quand on achète une baguette de pain, on va dire que c’est cher», clame-t-il d’entrée. «Nous sommes en discussion avec les membres du gouvernement. Les négociations avancent. Je ne vois pas d’obstacles à ce qu’on puisse ouvrir dès que l’Etat le décidera. Je ne vois pas aussi d’obstacles dans un contrat qui a été largement débattu. Je ne crois pas que le prix soit important. Notre marché s’arrête à Aibd, si demain on nous demande d’aller au delà de Aibd pour laisser passer les véhicules. Ce travail a été réalisé et financé par l’Etat c’est normal que l’Etat discute avec l’entreprise des travaux et de l’exploitation de ce tronçon», a-t-il ajouté.