Attaquée à Kaolack…Mimi Touré soutenue par des responsables politique de l’APR…

La sortie de certains responsables de Kaolack décriant le militantisme de l’ex Premier ministre dans ladite localité a fait réagir le coordonnateur de la Convergence des forces Républicaines (Cfr). Dans une déclaration faite, hier, Babacar Lô Ndiaye a invité les détracteurs de Mimi Touré à joindre leurs forces avec celle de l’Envoyée spéciale pour dit-il « un Kaolack émergent ». « Au lieu de s’attarder sur des questions inutiles, ces responsables qui se cachent derrière des jeunes devraient se féliciter de la décision de Mimi Touré. En tout cas, nous, à notre niveau, nous saluons la décision de l’Envoyée spéciale du président de la République et nous lui souhaitons la bienvenue », a dit M. Ndiaye. Avant d’ajouter : « Les gens qui s’agitent ont peur du militantisme de Mimi. Ces responsables n’ont rien fait à Kaolack et ils ne veulent pas que quelqu’un vienne là-bas et faire le travail qu’ils devaient faire.  Mimi est née et a fait ses études à Kaolack ».

Selon le chargé de mission à la présidence, « avec Mimi Touré, Kaolack peut émerger. Ces gens qui se voilent la face s’ils sont courageux doivent se dévoiler et faire face à Mimi Touré. Mais, ils ne le feront pas parce que ne peuvent pas barrer la route à Mimi Touré ». Il soutient qu' »Aminata Touré a pris sa décision et c’est irréversible. On doit se retrouver autour de l’essentiel pour que Kaolack puisse changer de visage, bénéficier des largesses du pouvoir. Elle peut apporter beaucoup de choses à Kaolack. Nous avons besoin d’un renouveau politique dans cette commune. Et elle peut faire la différence tout en réunissant toutes les forces de l’Apr », a indiqué M. Ndiaye. A ceux qui disent que le parachutage de Mimi Touré peut créer des frustrations dans les rangs de l’Apr, Babacar Lo Ndiaye d’appeler « autour de l’essentiel pour que l’Apr puisse triompher à Kaolaock. Je ne vois pas en quoi sa venue peut créer des frustrations. Elle a le droit de militer dans cette région. Son parachutage permettra de fédérer les responsables autour de l’essentiel et nous permettra de gagner les échéances électorales ».