Assemblée nationale ou arène nationale : des égoïstes qui se battent pour leurs intérêts et oublient le peuple

Depuis plus d’une semaine, l’hémicycle est transformé en une véritable foire d’empoigne ou tous les coups sont permis. Les questions d’intérêts purement politiques obligent ces députés à un combat physique plutôt qu’au débat intellectuel.
Le fait que les libéraux ont contesté la nomination arbitraire de Modou Diagne Fada à la tête du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates, est la principale cause de cette empoignade. Ils mènent une rude bataille pour la destitution du « fils » indigne de Abdoulaye Wade qui aurait trahi la confiance des politiciens en général et des députés du PDS. Cette crise a fini de prouver la carence et l’incompétence des représentants du peuple. La preuve, il y’en a qui ne sont pas connu dans leur fief. On serait même en phase avec Pr Fatou Sow Sarr qui conseille un suivi psychologique et sociologique des députés.
La société sénégalaise a perdu ses repères, les valeurs morales sont bafouées et foulées du pied. Ou sont donc passés ces braves hommes et femmes qui se sont donné corps et âme pour ce cher Sénégal. Triste de voir que ces gens à qui l‘on doit même retirer l’épithète « honorable » n’en ont rien à cirer. Ce sont des égoïstes qui ne s’en prennent qu’à leur tête et oublient le peuple. Devrait-on leur rappeler leur tâche à l’hémicycle ? Sans aucun doute, car ils semblent ne pas la connaitre Le mieux c’est de faire savoir à ces soi-disant représentants du peuple que l’heure n’est plus aux bavardages et aux baratins mais plutôt au travail et aux actions.
Aicha Guissé Matam pour Xibaaru.com