Arrestation de Omar Sarr : Les libéraux de Dakar exigent l’ouverture d’une enquête judiciaire sur l’Affaire Lamine Diack

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) n’entend pas laisser de sitôt le combat pour la libération de Oumar Sarr et des autres membres qu’il considère comme étant des « prisonniers politiques ». C’est la fédération départementale Pds de Dakar qui est revenue à la charge, suite à sa réunion tenue le mardi 05 janvier 2016. Dans un communiqué parvenu à EnQuête les libéraux considèrent la détention du coordonnateur de leur parti Oumar Sarr comme « illégale » et constitue un « non-respect » de son immunité parlementaire. C’est pourquoi ils « exigent sa libération immédiate » ainsi que celle de Karim Wade et des autres « prisonniers politiques » du régime de Macky Sall. En outre, la fédération départementale du Pds de Dakar exige l’ouverture d’une enquête judiciaire sur l’affaire Lamine Diack. Cela va permettre, d’après les libéraux, « d’identifier et sanctionner tous les coupables et complices sur les aveux de « Lamine Diack » portés sur l’opposition d’alors ».

1 Comment

  1. Ils prient tous pour que l’affaire se tasse.
    Que ceux qui ont reçu des fonds de Diack s’accrochent à l’argument qu’ils ignoraient l’origine est en soi très très léger. Voilà, en rappel ce qu’écrit Le Monde :
     » Entendu le 29 novembre par le juge Renaud Van Ruymbeke, Lamine Diack, qui fut maire de Dakar (1978-1980) et vice-président de l’assemblée nationale sénégalaise (1988-1993) a réitéré ses propos, revenant plus longuement sur ses différends avec l’ex-président Abdoulaye Wade (« J’ai continué à me battre pour que Wade soit battu »). Mais Diack ne livre presque aucun détail supplémentaire au juge sur les modalités financières de ce pacte. Dans ses réponses, il glisse tout de même que l’argent « venait nécessairement du gouvernement » russe et que « oui », les opposants sénégalais ont bien reçu cette aide. Lors des élections sénégalaises de 2012, le président sortant Wade a perdu face à Macky Sall. En août 2015, le président sénégalais avait élevé Diack au rang de commandeur de l’ordre national du Lion et avait pris sa défense en novembre après sa mise en examen. »
    http://www.lemonde.fr/athletisme/article/2015/12/18/le-pacte-de-moscou_4834601_1616661.html#UWRsjbX7xvtMBwRZ.99
    Dans tous les cas, même s’ils ne savaient pas, ils viennent de savoir. Puisqu’ils viennent de comprendre qu’ils avaient avaler du toxique, alors qu’ils vomissent.

Les commentaires sont fermés.