Après sa sortie sur la grâce de son fils…Seydou Guèye fusille Wade

Double jeu des Wade ? En tout cas, les propos de de Wade relayés par nos confrères de «L’Observateur» – ne sont pas du goût des apéristes. Le pape du Sopi rejette les raisons humanitaires avancées par Macky Sall pour gracier Karim et lui demande de donner les vraies raisons pour lesquelles il a ordonné sa libération. Seydou Guèye, porte-parole de l’APR et du gouvernement n’est pas étonné par cette sortie. «Wade fait ce qu’il sait toujours faire. Il manœuvre. Ses propos ne nous ébranlent pas. Les Sénégalais savent qui est Wade. Il peut penser ce qu’il veut. Mais, la réalité est que la grâce est une prérogative de clémence. En bon wolof, ‘mooy yërmande’ », souligne-t-il non sans préciser cependant : «Le président de la République n’a aucune obligation de motiver ses décisions. C’est pour une raison strictement humanitaire ». Selon lui, « l’histoire retiendra que Karim Wade a été jugé, condamné et gracié. Wade avait dit que son fils ne serait jamais jugé, il a été jugé. Il avait dit qu’il ne serait jamais condamné, il a été condamné. Et aujourd’hui, il a été gracié. Et les peines financières sont en train d’être exécutées par l’Etat. D’ailleurs, le tribunal de Paris a été saisi. En ce nous concerne, cette affaire est maintenant derrière nous».

1 Comment

  1. Mais bien-sûr, un pas en avant 20 autres en arrière. Vous vous foutez vraiment du peuple sénégalais. Entre vous, vous vous élisez, vous volez,vous vous emprisonnez puis vous vous graciez sans vergogne. Vous pensez que vous avez anesthésier le peuple… Vous verrez bientôt. Une révolution pour virer toute cette classe politique voraces et corrompus. Oui la révolution ou tous les voleurs vont payer. Nous sommes dirigés par des voleurs. Libérer le plus grand criminel économique de notre histoire et oser dire que c’est pour raisons humanitaires. À croire que cette famille Wade nage dans l’impunité pour toujours. Avant-hier, le père accusé d’assassinat d’un juge. Les assassins courent toujours. Hier le père et le fils qui ont suce le sang des sénégalais pendant douze années de funestes records, pas de sanction,aujourd’hui le fils qui engloutit des milliers de milliards et qui fait une sortie de people pour narguer les sénégalais. Aucune personne qui théorise pour la libération de Karim Wade ne peut prétendre le faire pour l’intérêt des sénégalais. L’intérêt commun aurait voulu qu’il soit plus lourdement sanctionné. Arrête la mauvaise foi et le tapalé… Macky Sall a trahi le peuple. Pire il croit qu’il nous a bluffe. Ceux qui ont fait quitter Diouf,puis Wade,sont toujours là et vous ferons quitter le pouvoir. La libération peut être traduit comme une insulte au peuple sénégalais qui s’était soulevé pour barrer la route à une d’évolution monarchique. Macky gère les intérêts de la famille libérale et leurs assurent la quiétude: l’impunité dans la continuité ou la continuité dans l’impunité, totale. Préparez vous dans tous les quartiers,dans toutes les villes,dans tous les villages,dans toutes les concessions,mobilisez jeunesse du Senegal,femmes du Senegal,hommes du Senegal. 16 années de gabegie, de deal,de détournement, d’assassinats, ça suffit. Ceci est un mauvais signal pour l’ensemble de la communauté. Voler, la lessiveuse Macky vous blanchira,te graciera. Vole beau coup aussi… C’est Macky Sall qui régale. Le crime ne paie pas. Pas de justice pas de paix. Gouverne(ment)…

Les commentaires sont fermés.