Après l’appel au dialogue politique, Macky tient à un climat social apaisé…Il met en route le PM

La modernisation des instruments de pilotage du dialogue social et de la transparence dans la gouvernance syndicale, à travers l’organisation d’élections générales de représentativité est devenue un « impératif » selon Macky Sall qui a ainsi posé la problématique en réunion de Conseil des ministres mercredi dernier. C’est pourquoi d’ailleurs, il en appelle à l’engagement patriotique de tous les partenaires sociaux, en vue de parvenir à un climat social durablement apaisé, propice à l’épanouissement d’une économie forte, compétitive, créatrice d’emplois et de progrès social partagé ».

Aussi, a-t-il invité son Premier ministre Mahammed Dionne à « accorder une attention particulière à la mise en œuvre intégrale du plan d’actions du Pacte de stabilité sociale et d’émergence économique, à la préparation de la deuxième conférence sociale qui porte sur la rénovation et la modernisation du système national de retraite ». Il lui a aussi demandé de « veiller à une meilleure organisation des relations administratives, juridiques et financières entre l’Etat et les Institutions sociales que sont l’Ipres et la Caisse de sécurité sociale, et à l’actualisation de leurs statuts, pour être conformes aux réalités nationales et aux standards internationaux en la matière ».