Après la tournée « diagnostic » de Idy, l’APR en ordre de bataille promet de répondre par les urnes

Ceux qui pensent que la tournée politique que l’ancien Premier ministre, Idrissa Seck, avait effectué dans la région de Matam, le mois dernier, aura un impact sur les populations de cette localité, n’ont qu’à déchanter. L’assurance est du député, maire de la Commune des Agnam, Farba Ngom, qui s’est prononcé sur la question ce lundi 18 mai, lors de la première journée de visite de sites de forages que les ministres Mansour Faye et Amadou Ba ont effectué dans le département de Matam et de Kanel.

Le “griot du président Macky Sall” pense même que le passage du Président du Conseil départemental de Thiès à Matam “était une provocation”. “Ce n’était pas pour faire de la politique. Parce que les chefs religieux de cette localité ne sont pas des politiciens. Il doit savoir cela», a-t-il lancé.
Avant de poursuivre : «Ce n’est pas à Mansour Faye ou autre de répondre politiquement à Idy à Matam. C’est à nous de le faire et nous allons réagir d’ici peu de temps. Le moment venu, nous allons lui répondre par nos voix».
Selon Farba Ngom, Idrissa Seck a le droit de venir solliciter des prières auprès des chefs religieux de Matam, mais s’il pense pouvoir conquérir des gens ou obtenir des voix dans cette zone, il se trompe lourdement.
De l’avis du député maire, les gens n’ont pas besoin de polémiquer sur cela car Matam n’appartient qu’à Macky Sall. «Depuis les moments les plus difficiles, on a gagné dans toute la région de Matam, lors des dernières élections législatives et locales», a-t-il précisé.