Après avoir suspendu Sonko…Macky va-t-il aussi suspendre les deux magistrats militants de l’APR ?

Inspecteur des Impôts et Domaines comme deux Ministres phares de Macky, Sonko s’est vu infligé une gifle politique intelligemment appelée sanction disciplinaire. La mesure est  appréciée en thèse par les détracteurs du régime et en antithèse par ses tenants. Mais elle doit aussi être abordée en synthèse avec le cas inédit de ces Magistrats qui militent dans l’APR, animent des meetings en période de campagne et se voient récompenser par des sinécures.

DG de l’ANPEJ,  Amadou Lamine Dieng est  un brillant Magistrat. Mais, Conseiller à la Cour des Comptes où il a laissé des marques indélébiles, il est aussi militant  actif de l’APR et a battu campagne pour se faire élire Maire du faubourg Wack Ngouna sous une casquette partisane.

Cheikh Issa Sall, Magistrat et DG actuel de l’ADM est aussi militant de l’APR. Comme Amadou Lamine Dieng, il est engagé dans le parti au pouvoir au grand dam de tous les Magistrats nourris d’éthique et de serments déontologiques.

Le Comité de Juridiction de la Cour des Comptes, citant l’article 10 de la Loi organique Numéro 73-99,  a tiré sur la sonnette d’alarme, considérant que l’engagement partisan de ces deux Magistrats « viole le serment ». Mais il appert qu’ils ne seront jamais inquiétés tant qu’ils militent dans « le Macky ».

Une telle situation ne fut jamais inimaginable sous le juriste Abdoulaye Wade et sous l’homme d’État Abdou Diouf. C’est, par conséquent, après le cas Sonko, un cas très sérieux à poser pour le Sénégal et surtout pour la crédibilité de sa justice. On  ne peut être Juge et Partie, et surtout Juge et Parti, APR.

Rewmi