Amadou Ba travaille bien…Le FMI encense le PSE…Et le taux de croissance

Les signaux de l’économie nationale sont au beau fixe. Et les perspectives encourageantes si la dynamique de la mise œuvre du Plan Sénégal Emergent (Pse) se poursuit convenablement. La croissance va se poursuivre pour atteindre les 6,5% dans deux ans. Telles sont les observations d’une mission du Fonds monétaire international (Fmi) au terme des entretiens sur les consultations de 2016 au titre de l’article IV avec le Sénégal et de la troisième revue de l’Instrument de soutien à la politique économique (Ispe) tenue, à Dakar du 17 au 30 août 2016.

Le taux de croissance du Sénégal va dépasser plus de 6% en 2016 et 2017 a annoncé, mardi à Dakar, Ali Mansoor, le chef de Mission du Fonds monétaire international (FMI).

« Dans ce contexte, nous croyons que la croissance cette année va être maintenue à des taux très élevés, ainsi que l’année prochaine. Elle devrait dépasser 6% et tournait autour de 6,5% les deux prochaines années », a-t-il dit.

Chef de Mission du FMI au Sénégal depuis le 17 août dernier, M. Mansoor s’adressait à la presse.

Selon lui, « la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE) se poursuit de façon satisfaisante avec un impact de plus en plus marqué sur l’économie sénégalaise ».

« Ce qui est encourageant, c’est une amélioration de la balance des paiements avec un compte courant qui est projeté avec un déficit de 6,5%. Ce résultat n’est pas seulement le résultat de la baisse des matières premières en particulier le pétrole. On commence à voir une augmentation des exportations », a expliqué Ali Mansoor.