Amadou Ba rappelle à Paris le point de vue de Macky sur l’internationalisation des monnaies

Le ministre de l’Economie, Amadou Ba, a pris part à Paris hier, jeudi 31 mars 2016, au séminaire de haut niveau sur l’architecture financière internationale. Une rencontre qui a rassemblé plusieurs personnalités dont Christine Lagarde, la Directrice générale du Fonds monétaire international (Fmi), des ministres en charge des finances de 25 pays européens, africains, américains, et asiatiques, des gouverneurs de banques centrales et des universitaires, informe les services de communication dudit ministère.

Prenant part au panel sur les filets de sécurité financière mondiale, après la séance plénière de la rencontre, le ministre Amadou Ba a souligné que les pays africains ont besoin de pouvoir compter sur des perspectives encore plus fermes de stabilité, de liquidité et de résilience à la transmission des chocs qui frappent le système monétaire et financier international. S’agissant de la question de l’internationalisation des monnaies, le ministre a tenu à dire qu’elle traduit d’abord du point du vue du Sénégal et de son Chef d’Etat, le Président Macky Sall, la responsabilité assumée de chacune des nations ou zones partenaires qui s’y engagent, à prendre toute la mesure de la dimension du rôle de son économie dans les échanges internationaux.

D’ailleurs, à travers l’internationalisation des monnaies comme leur prise en compte dans la détermination de la valeur du DTS, le Sénégal et les pays africains de la Zone franc CFA, voudraient également trouver dans l’équilibre des taux de change, un encouragement à plus de productivité et de qualité des produits proposés aux échanges internationaux, dira-t-il dans son intervention.