Amadou Ba accélère la cadence du gouvernement en allant à la rencontre d’autres secteurs

Hier, l’ensemble des chefs de services du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan (Trésor, Finances, Impôts et Domaines, Douane etc.) accompagnés du ministre Amadou Bâ et de celui du Budget, se sont rendus dans les locaux du ministère des Infrastructures, pour discuter de plusieurs sujets afin de faire avancer les projets au bénéfice des citoyens. Pendant trois tours d’horloge, ces hauts cadres de l’administration se sont enfermés pour passer en revue l’ensemble des dossiers. Cela, parce que les relations sont huilées entre le ministère des Finances et le département des Infrastructures, des Transports terrestres. D’après un communiqué du ministère des Infrastructures et des Transports terrestres, si aujourd’hui il s’est retrouvé avec 33 projets routiers réalisés, d’un coût global de 239 milliards Fcfa et 25 projets majeurs en cours, pour un coût global de 815,5 milliards Fcfa, c’est grâce à l’étroite collaboration entre lui et les services de Amadou Bâ. De la situation des arriérés et instances de paiement au Trésor, à celui des gaps de financement des projets routiers et ferroviaires, en passant par la question des lignes de crédits d’Ageroute et Fera, sans oublier le projet de réhabilitation du chemin de fer Dakar-Bamako et la formulation du second compact MCA, tout a été passé en revue. Dans une bonne ambiance et dans un bon esprit, des décisions ont été prises par les deux ministres pour chaque question posée. Une rencontre fructueuse qui a été beaucoup appréciée de part et d’autre et qui certainement va se reproduire, même s’il sera difficile de regrouper tous ces hauts fonctionnaires très mobiles et trop chargés encore pendant autant de temps.