Alioune Tine, l’ex mercenaire de Macky se rebelle : « C’est le mouvement du 23 juin qui s’effondre »

Le directeur Amnesty international pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Alioune Tine n’est pas d’accord avec la décision du président Macky Sall, qui s’est fondé sur la décision du conseil constitutionnel pour sursoir à la réduction de son mandat en cours. « C’est un grand bond en arrière », a posté Alioune Tine sur son compte facebook. Mieux le défenseur des droits de l’homme d’ajouter : «C’est le dernier symbole et l’ultime lien qui établit un avant et un après du 23 juin qui fond comme du beurre au soleil. C’est tout l’horizon d’attente ouvert par le mouvement du 23 juin 2011 par une mobilisation sans précédent dans l’histoire politique du Sénégal qui s’effondre».
Alioune Tine, dira qu’il s’agit : «d’un effet, d’un emballement d’une mécanique machiavélique d’inversion des valeurs et de rétroversion des acquis démocratiques qui ne sera pas sans conséquence sur le leadership politique ».
Alioune Tine poursuit sa réaction en disant : « Il faut absolument mettre en garde contre les défaillances du leadership politique, religieux et traditionnel qui constituent les derniers garde fou contre une idéologie wahabite djihadiste radicale, réactionnaire, liberticide et mortifère. Le Sénégal pouvait se passer de ce tour de passe passe juridico-politique sources profondes de frustrations, de déception et de colères ».