Aliou Sow enfonce le clou sur la nationalité : « Un Sénégalais qui acquiert une autre nationalité n’est plus Sénégalais »

Le débat sur la double nationalité fait rage. Selon l’ancien ministre, Aliou Sow, qui s’exprimait jeudi sur la RFM (privée), tous les élus qui ont une double nationalité doivent être démis de leur fonction conformément au code de la nationalité. Il demande à la justice d’ouvrir une enquête pour les démasquer et de prendre les mesures « idoines ».

«Tous ceux qui l’ignorent doivent savoir que nous avons un code de nationalité et qui en son article 18 titre 3 prévoit la déchéance de nationalité. Cela veut qu’un Sénégalais qui acquiert volontairement une nationalité, perd de facto celle du Sénégal ; il devient un non Sénégalais. Ils sont combien de Sénégalais aujourd’hui à l’âge de 20, 30 ans, sur la base d’un mariage ou autre deviennent Américains, français… sans savoir ou même au mépris de la loi, pensent qu’ils sont encore des Sénégalais et viennent ici. En plus de cette disposition du code de nationalité, notre code électoral exige qu’on soit sénégalais pour pouvoir compétir aux élections. Mais, comment peut-on comprendre que des Sénégalais qui ont d’autres nationalités soient élus députés, maires, ministres ou conseillers spéciaux avec des positions d’influence et d’action extrêmement importantes. La loi est malheureusement violée », a expliqué Aliou Sow.

«Je pense qu’un non Sénégalais ne peut pas être député. Puisqu’il y a des cas de ce genre, il faut que des enquêtes soient ouvertes, que la justice les identifie et prenne les mesures idoines », a préconisé l’ancien ministre.

4 Comments

  1. Encore un fou du village qui veut se faire entendre. La nationalité on la vit et la pratique dans l’honneur et la dignité pas en paraissant l’être. Je vous renvoie à la chronique hebdomadaire de dakarmatin.com.

  2. Comment se fait-il que la nouvelle classe politique sénégalaise soit aussi bête? Ce genre de débat était inimaginable du temps de Senghore, Diouf et Wade. Ce qui comptait c’est d’attirer toutes les compétences pour développer le pays. C’est que que font les pays qui ont une classe politique lucide et visionnaire. Si on suit son raisonnement on préfèrera un sénégalais incompétent et adepte de la transhumance plutôt qu’un fils d’immigré surdoué et bosseur mais avec une double nationalité

  3. Je suis extrêmement fier et heureux d´être le compatriote du Dr. Aliou Sow. Ses propos sur la nationalité et son symbolisme sont d´une clareté sans équivoque.

    Certaines réactions tenues ici sont simplement scandaleuses.

    Est-ce devenu un péché de rester fidéle à sa nationalité héritée des ses parents, grand-parents, aïeuls? Est-ce obligatoire de changer ou d´adopter une ou plusieurs nationalités une fois établis dans d´autres pays? Les occidentaux qui nous envahirent, nous exploitèrent durant des siècles sans pour autant songer une seule fraction de seconde à prendre une nationalité africaine et poussèrent même l´ignominie jusqu´à choisir ceux et celles de nos grand-parents qui doivent profiter du „privilège“ d´être choisis parmi les „heureux sujets français“, donc des sans droits sont-ils meilleurs que nous? Où est notre dignité?

    Ce qu´il faut surtout retenir, c´est le fait que les Etats occidentaux dans lesquels vit l´écrasante majorité des ex-compatriotes qui changèrent ou multiplièrent leur nationalité, sont des ETATS DE DROIT QUI NE FORCENT NUL INDIVIDU DE SE RENIER POUR Y VIVRE ET TRAVAILLER. Alors pourquoi changer de nationalité?

    Dr. Aliou Sow, MERCI! Merci d´être le seul politicien sénégalais qui a le courage de défendre haut et fort notre dignité!

Les commentaires sont fermés.