Aliou a démissionné…l’Affaire de l’UAEL pose le problème du cumul des mandats : à quand la fin de cette pratique ?

La désignation de Aliou Sall, frère du président Macky Sall à la tête de l’Uael continue de faire des vagues. Dans la classe politique, les réactions se multiplient pour dénoncer le cumul des mandats de Aliou Sall, maire de Guédiawaye et président de l’Association des maires du Sénégal (Ams), qui a démissionné peu après avoir été porté à la tête de l’Union des associations d’élus locaux (Uael). Pour Babacar Gaye, porte-parole du Parti démocratique Sénégalais (Pds, opposition), «Cette élection de Aliou Sall à la tête de l’Uael pose le problème du cumul des mandats. On a l’impression que, en cette matière, le Sénégal est en train faire un recul extraordinaire», a-t-il fustigé dans le JT de Tfm ce 20 heures.

Pour Babacar Gaye, «C’est inacceptable qu’un homme politique puisse occuper une fonction, d’abord en tant que serviteur de l’Etat, fonctionnaire, directeur de société, directeur national, député, ministre et ensuite occuper des fonctions dans les collectivités locales. C’est pas cohérent et c’est pas efficace comme management», a-t-il dénoncé.

«Et qui plus est, on voit parmi ces élus locaux des gens occuper trois fonctions, j’estime que c’est trop. Le cumul des mandats doit être revu en fonction des intérêts des populations», suggère le porte-parole du Pds.