Alboury Ndiaye est le seul expert de la CREI a être payé…Tous les autres experts courent derrière 500 millions

Les experts sollicités par la commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite courent jusqu’ici, derrière leurs honoraires. Ce, alors que l’État a déjà immatriculé plusieurs biens saisis en son nom. En effet, il leur doit environ 500 millions de CFA. C’est ce que renseigne Libération dans sa livraison de ce mercredi.

En effet, le canard informe qu’à l’exception d’Alboury Ndao (l’homme qui a inventé les milliards de Karim à Singapour), « qui a touché quelque chose » en qualité d’administrateur provisoire de Dubaï Ports, tous les autres experts sollicités dans le cadre des dossiers Karim Wade, Tahibou Ndiaye, Abdoulaye Baldé ou Aida Ndiongiue sont laissés en rade. C’est le cas d’Iba Joseph Bass, l’expert immobilier Amadou Kane, Abdoulaye Dramé consulté dans le cadre de l’affaire Aida Ndiongue, etc. « Si demain, ces mêmes experts sont sollicités dans d’autres dossiers de la Crei, vous pensez qu’ils accepteront ? », indique une source de libération, qui signale : « À cause de cette situation les experts ont le moral en berne et cela se répercute sur la conduite des dossiers. Pour la cinquième fois d’ailleurs, l’instruction du dossier de Aida Ndiongue a été prorogée ».