Aïssata Tall Sall dénonce le manque de dialogue au sein du Parti socialiste…Il faut libérer la PAROLE

Lors de son meeting aux Mureaux en France, Aïssata Tall Sall est revenu sur les événements qui ont émaillé le Parti socialiste. La mairesse de Podor se dit convaincue que tout cela est dû à un manque de dialogue. « Senghor disait que mon parti était unifié. La-dans, il y a des courants, il y a des idées, il y a des positions qui s’expliquent et c’est seulement quand nous avons fini de débattre que nous tranchons », rappelle Me Sall qui estime que « toute cette tension, elle est due au fait qu’on n’a pas débattu et c’est le référendum qui a été le détonateur. Je crois que si on avait débattu, on n’en serait pas là. Voilà le problème ». Elle ajoute : « La parole est une thérapie en politique. Il faut libérer la parole, il faut que les gens parlent, il faut qu’ils s’expriment. Cela est extrêmement important et le Parti socialiste ne doit pas l’oublier. S’il l’oublie, les militants vont le lui rappeler ».