Air Sénégal S.A a décollé sans la totalité de ses ailes…Macky est-il allé trop vite en besogne ?

Air Sénégal S.A a décollé hier après l’atterrissage forcé de Sénégal Airlines. Mais dès   l’annonce de la création de cette compagnie  par  le ministre du tourisme et des  transports  aériennes, Maimouna Ndoye Seck,  on se  rend compte que  cette compagnie créée dans la précipitation  ne sera pas à  l’abri des soubresauts   qui ont   fait couler  ses devanciers. Car Air Sénégal Sa a décollé sans la totalité de ses ailes.  Idem   pour   le  montage financier. Ainsi, avec  un  capital  porté à 40  milliards de Francs CFA, l’Etat du Sénégal qui   détient tout pour  le moment   compte   porté   ce capital à 1000  milliards.   Ce qui   montre clairement que   le  processus  de  création de cette nouvelle compagnie  est  loin d’être  bouclé. Maimouna Ndoye Seck semble elle-même le confirmé. « Nous ne souhaitons  pas rester majoritaire. Nous souhaitons avoir entre 34 à 40%  de la  part des actions. Ce qui va nous   permettre de participer à  la   prise de  décision»  a  soutenu   le   ministre des   transports aérienne   lors de la naissance du  nouveau née des compagnies de la sous-région ouest africaine. Car l’Etat, à travers le ministre du tourisme et des transports aérienne a, dès l’annonce de la création de cette nouvelle compagnie déclaré que l’Etat est à la recherche de 60 milliards chez des  partenaires. Seulement, ces  partenaire  n’ont, jusqu’ à   la mise sur pied de cette compagnie, pas encore était identifié. Quand est-ce que partenaires seront-ils trouvé ? Et dans quelles conditions ils vont accepter d’entrer dans l’actionnariat d’une compagnie créée dans la précipitions et surtout que les conditions le contexte du transport aérienne est sous la psychose des menaces terroristes. L’histoire d’Air Sénégal Sa  retiendra…