Aïda Ndiongue libérée et ses milliards rendus…Si le Parquet ne fait pas appel, elle redevient milliardaire

La décision vient de tomber. Arrêtés dans le cadre de la traque des biens mal acquis, l’ex sénatrice libérale Aïda N’diongue et Abdou Aziz Diop viennent d’être relaxés par le juge.
Selon notre source, ils vont humer l’air de la liberté dès aujourd’hui, si toutefois le Parquet ne s’y oppose pas avec un appel.
Mieux, notre source nous révèle que leurs biens leur seront rendus à leur sortie de prison, et que l’Etat du Sénégal a été débouté de sa constitution de partie civile. Les prévenus ont été renvoyés des fins de poursuite sans peine ni dépens et le tribunal met les dépens à la charge du Trésor public.
Nous y reviendrons…

1 Comment

  1. Elle a subit la pire des injustices. Et franchement, pour qui sait comprendre, on n’attendait pas moins d’injustices d’un régime de légionnaires africains qui héritent d’un pouvoir qui s’essayait à des prémisses de liberté par rapport aux intérêts français.
    Je disais que tout responsable du PDS doit se prépare à vivre en prison durant tout le règne de Macky Sall. Et pas parce qu’ils ont fait quoi que ce soit de fâcheux, mais simplement parce qu’un Macky Sall, riche de sa légion d’honneur, est arrivé au pouvoir, à un moment où le Sénégal avait osé chercher des partenaires de développement autre que les éternelles sangsues françaises.
    Espérons que cela servira à réveiller les fanatisés. Ceux d’entre eux qui ont une toute petite lueur d’intelligence, de la dimension d’une lumière de luciole, se calmeront avec l’idée que de toute façon c’est la justice, ceux qui n’ont rien fait seront libérés, et ceux qui ont fait seront mis en prison. Les autres trouveront que leur soif de haine n’est pas encore étanchée. Et effectivement sur la base de la conférence de presse d’accusation, comme savent en faire les procureurs de Macky, Aïda et consort ne devaient plus sortir de prison de leur vie. 700 kg d’or dans un coffre en banque, une fortune avec laquelle un goorgoorlou peut vivre 100 ans en dépensant chaque jour 1,3 millions, et le tout volé, il ne devait pas y avoir de possibilités de libération, même pour poursuivre l’instruction, même en cas de maladie. Mais c’est oublier qu’il s’agit de justice politique, c’est oublier qu’il s’agit d’un pouvoir de légionnaires qui s’est mis en tête de diriger un peuple d’incultes en matière de manipulations politico-médiatiques.
    Macky Sall a trop usé la corde des mensonges médiatiques, il a trop misé sur l’inculture politique supposée des sénégalais, il a pensé à tord que la même stratégie de diabolisation qui l’a menée au pouvoir, lui a fait gagner les législatives, lui a donné une bonne position aux locales, pourra le servir éternellement. Macky Sall a pensé que le sénégalais ne se souviendra jamais des mensonges, qu’il ne découvrira jamais la vérité, que la presse des 100, à son service, a un pouvoir illimité. Macky Sall comprend trop tard le contraire. Et il essaie de se ménager des issues de sortie. Libération à laquelle on ajoute aussitôt « mais Aïda n’est pas sortie de l’ornière, grâce royale, etc, Macky cherche sortie. Trop tard.
    Rassouloullah (SAS) disait: « Que la phrase Untel n’est pas musulman ne s’élève jamais entre deux membres de ma communauté. Parce qu’une fois qu’elle s’élève, elle ne deviendra jamais mensonge. Ou celui qui est accusé n’est effectivement pas musulman, ou celui qui accuse cesse de l’être ».
    Macky Sall a poussé le bouchon en un point où, entre son camp et celui de Wade, il n’est plus possible que tous les deux soient justes. Ou bien Macky Sall nous prouve qu’ils sont des diables, ou eux, ils le deviennent à nos yeux.
    A ce stade, même la grâce n’est plus possible, parce que ce serait donner à des gens des milliards qu’ils ont « volés » au Sénégal. On ne peut user d’autant de férocité pour détruire quelqu’un et se réveiller brusquement pour déclarer qu’on a découvert qu’il n’avait pas fait ce dont on l’accusait. C’est trop facile, ça.
    Quand je disais aux fanatisés que leur Macky est en prison, ils insultaient. Maintenant, ils commencent à comprendre. On va voir s’ils vont continuer d’insulter.

Les commentaires sont fermés.