Aïda Mbodji lance une campagne de dénonciation contre la détention arbitraire de Karim et des autres détenus

Aïda Mbodji, fidèle à sa démarche politique a évoqué le cas Karim Wade, candidat de son parti à la présidentielle de 2017, lors de l’assemblée générale organisée dans le cadre de la mobilisation du mouvement de l’Alliance nationale pour la démocratie (And) ‘’And Saxal Liguel’’ qu’elle dirige. Elle soutient que depuis l’Assemblée nationale, les députés libéraux avaient interpellé le Premier ministre par rapport à l’interpellation du groupe de travail des Nations unies contre la détention arbitraire. “Mais nous ne nous suffisons pas de la réponse du gouvernement. Nous allons mener une campagne de dénonciation tendant à vilipender cette violation des droits de Karim Wade, mais aussi de tous les détenus emprisonnés arbitrairement. Cette campagne sera lancée sur la base d’un mémorandum que nous allons faire signer par tous les grands électeurs et tous les citoyens. Nous sensibiliserons également tous les bailleurs, les partenaires techniques et financiers et les chefs d’Etats des grandes puissances», annonce-t-elle.