Aïda Mbodj riposte et annonce une plainte contre le ministre des collectivités locales…Elle n’a aucun mandat en cumul

Aïda Mbodj confirme l’information faisant état de son éviction de la tête du Conseil départemental de Bambey. Elle affirme avoir reçu du Préfet un courrier du ministère des Collectivités locales lui notifiant cette décision. Quid du motif ? En plus d’être présidente du Conseil départemental, il lui est reproché d’être également membre du Conseil municipal. « Faux », rétorque sur la Tfm Aïda Mbodj qui jure avoir démissionné de son poste de conseillère municipale depuis belle lurette. D’ailleurs, elle précise qu’elle n’a jamais pris part à une cession de cette institution. Et la loi est claire à ce sujet : un conseiller qui s’absente sans justification à trois sessions du conseil est déclaré comme démissionnaire. Ce qui a même été constaté par le préfet de Bambey, en ce qui me concerne », a argumenté Aïda Mbodj visiblement rouge de colère. Dénonçant un abus de pouvoir, la lionne du Baol dit attendre de se concerter avec ses avocats pour saisir la justice pour une plainte contre le ministre des Collectivités locales.