Ahmed Khalifa Niasse « gifle » Macky : « Il refuse tout dialogue avec l’opposition et le pays est dégoûté et déçu »

C’est un réquisitoire sans appel qu’Ahmed Khalifa a dressé contre le régime de Macky Sall. Egal à lui-même, le leader du Front des alliances patriotiques(FAP), invité de l’émission ‘’EN APARTE’’ sur Actusen.com, a peint un tableau sombre du pays.
L’ancien ministre chargé de la Nouvelle capitale sous l’ancien régime déplore “l’atmosphère politique vicieuse, stagnante’’ qui prévaut au Sénégal. Une situation qui, selon lui, est due à un ‘’pouvoir hermétique’’ qui refuse tout dialogue avec l’opposition.
Et si l’on y ajoute une ‘’économie mal en point’’, et des ‘’alliances contre-nature avec des gens sans foi ni loi’’, le marabout politicien pense que Macky Sall n’aurait pas 13% à la prochaine élection présidentielle. ‘’Le pays est déçu et dégoûté de la manière dont le pouvoir se déploie. Il y a l’ethnocentrisme….’’, dénonce-t-il.
Commentant les attentats meurtriers survenus à Paris, le leader du FAP se dit indigné, mais n’est pas, pour autant, surpris par les évènements. La raison ? ‘’Il y a une France à deux vitesses: celle des Français de souche et celle des Français devenus citoyens français, à cause du droit du sol, mais qui sont traités comme des parias‘’, indique-t-il. Et ce sentiment de rejet a fini de faire le lit du terrorisme, analyse-t-il.
Même s’il pense que le Sénégal est, pour l’instant, à l’abri du terrorisme, il exhorte, toutefois, nos autorités à ne pas jouer avec le feu. Car, prévient Khalifa Niasse, ‘’en provoquant un peu trop ces kamikazes,(…) le pouvoir actuel est responsable de ce qui pourrait arriver’’.
Sans langue de bois, le sémillant homme politique, Khalifa Sall, dans cet entretien avec actusen, crache ses vérités, à tout-va.