Affaire Lamine Diack…Les cadres de l’AFP dénoncent des lobbies Mafieux qui veulent détruire Macky et…Niasse

Les cadres de l’Afp disent leur  » grand étonnement » de la « coïncidence troublante » entre l’affaire du financement de l’opposition au régime de Wade par Lamine Diack grâce à des fonds russes révélée par le journal « Le Monde » et les accusations de corruption contre Moustapha Niasse publiées dans l’édition du vendredi 18 décembre 2015 de Mediapart reprise au Sénégal. « Outre le fait que le modus operandi est le même, c’est-à-dire, s’abriter derrière la liberté d’expression pour s’arroger le droit de nuire impunément, voire de déconstruire une image, les commanditaires ont voulu, à travers ce forfait, décrédibiliser deux institutions importantes de notre pays, mais en vain », dénonce l’Alliance nationale des cadres pour le progrès (Ancp).
Selon Alioune Sarr et ses camarades, « ces faits constituent un jalon de plus dans l’escalade à laquelle les lobbies mafieux veulent conduire notre pays, en cherchant à tout prix à distraire l’opinion qu’elle oriente sur des fausses pistes, allant même jusqu’au faux en écriture dans un organe de presse étranger, pour tenter de jeter l’opprobre sur les deux piliers de notre Etat, tout cela sans que personne ne s’en émeuve ». Pour l’Ancp, « alors que le pays surfe sur des vagues de succès dans l’agriculture, le taux de croissance qui pointe vers 6%, l’inflation à 0%, les infrastructures qui sortent de terre, les officines occultes tentent vainement de ternir l’image de Macky dans l’affaire Lamine Diack et, dans la foulée, le Secrétaire général de l’Afp ».
Selon les progressistes s’il en est ainsi, c’est parce que « le tandem Macky-Niasse dérange et il continuera de déranger ceux qui sont des habitués des traquenards et des reniements, prompts à salir l’image du Sénégal pour des intérêts crypto- personnels ou ceux d’un clan ». En tout cas, l’Ancp dit rester ‘plus que jamais vigilante, face aux manœuvres de toutes formes des donneurs de leçons de tout acabit » et prévient qu’elle est « prête à défendre le socle des valeurs qui alimentent son action politique aujourd’hui et demain ». D’ailleurs Alioune Sarr & Cie annonçant qu’ils feront « face, avec la même fermeté, à la pieuvre qui, insidieusement, déploie ses tentacules à des niveaux insoupçonnés ».

2 Comments

  1. Je ne serai pas surpris si demain le New York Times faisait une enquete speciale sur ces collusions d’interets entre un Envoye Special de l’Onu -Niasse- et un gouvernement autocratique -RDC- duquel il devait se tenir eloigne.
    On ne sait plus ou l’on va si des gens envoyes pour representer la Communaute internationale se mettent a faire des deals prives, pour prendre les ressources naturelles des pays ou ils interviennent et y representent, en meme que l’Onu, des multinationales, dont certaines sont etablies a Toronto.
    Vous qui parler de coincidence troublante vous etes de vrais nafekhs.
    Ce problem est un probleme serieux.
    Ce n’est que le debut.
    Lamine Diack=Niasse. Kif kif bouricot.

Les commentaires sont fermés.