Affaire Lamine Diack…Les Cadre libéraux dénoncent l’interpellation du SGA du PDS, Oumar Sarr

Les cadres libéraux ont crié toute leur indignation à la suite de l’interpellation du maire de Dagana. Selon eux, cette arrestation « irrégulière et illégale » montre qu’il y a « panique au plus haut sommet de l’Etat » suite à la sortie de Lamine Diack. Dans un communiqué rendu public, la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl) s’est « indignée des violations et manquements graves utilisés contre Oumar Sarr, jouissant d’une immunité parlementaire et protégé par l’Assemblée qui se trouve être en pleine session ». Pour Dr Cheikh Tidiane Seck et ses camarades, cette démarche « témoigne le manque de considération et de respect vis-à-vis de notre système institutionnel ». La Fncl considère « cette barbarie d’Etat orchestrée par le régime en place comme une volonté manifeste de casser de l’opposant et absoudre cette situation délétère qui entache l’image du (Sénégal) et sape les bases de notre démocratie longtemps citée en référence », ajoute-t-elle en exigeant la libération immédiate et sans conditions d’Oumar Sarr.
Ces libéraux ont par ailleurs demandé l’ouverture d’enquêtes parlementaires pour situer les responsabilités de tous avant d’interpeller les organes en charge des questions de blanchiment, de corruption, de concussion et d’enrichissement illicite comme la Centif, Interpol, la Douane, les Impôts pour nous édifier sur les procédures et circuits ayant permis de faire rentrer cette manne financière dans notre pays. « La Fncl, considérant la gravité des propos de Lamine Diack sur l’opposition demande à ce que les structures comme « Y en a marre », « Fekke ma ci Bolé », M23 et l’ensemble des partis de l’opposition concernés soient suspendus par mesure conservatoire et que ces derniers soient traduits devant les juridictions compétentes pour répondre des accusations portées contre eux », conclut la Fncl.