Affaire Karim Wade…La tentative de décrédibilisation de Idrissa Seck

Lorsqu’on veut noyer une information, il faut créer un contre feu pour distraire l’opinion. C’est une technique de communication connue.

L’actualité met au-devant de la scène le régime actuel avec des scandales à répétition. D’abord, le scandale de la libération de Karim Wade qui montre à suffisance que le Président non seulement ne tient pas ses engagements à l’égard du peuple, mais décide sous le dictat de pays étranger. Ensuite, l’affaire a rebondissement sur L’IAAF avec Lamine Diack sur laquelle le journal Le Monde revient avec une fracassante révélation sur le financement de la campagne du candidat Macky Sall. 1,5 Millions d’euros soit 700 millions de FCFA ont été injectés par Monsieur Lamine Diack dans la campagne de Monsieur Macky Sall. Cette révélation ressort de l’audition de Monsieur Diack face aux autorités judiciaires françaises.
Ce sont ces scandales politico-judiciaires que tentent de noyer une certaine presse à la solde du pouvoir.
Peu importe cette tentative maladroite. La vérité est à dire au peuple. Les deals doivent être  révélés et les magouilles dénoncées.  Et pour cela même s’il faille se mettre face à tout le monde, les hommes épris de justices et dont leurs engagements ne souffrent d’aucunes ambiguïtés, doivent avoir le courage de le dénoncer avec vigueur.
C’est l’option prise par Monsieur Idrissa Seck qui dès lors qu’il a pris l’engagement d’être à côté du peuple sénégalais ne peut plus se soustraire de ce combat de principe.
Voilà que l’on souhaite, pour ainsi créer un contre feu, revenir sur le prétendu protocole de Rebeuss. Qui plus est une fable!
Me Seye, un des acteurs de cette ignoble mise en scène,  se fourvoie malheureusement dans ses déclarations.
Dans une émission du Grand Jury du 07 Mars 2013 soit plus de trois ans, l’avocat déclarait que le « protocole de Rebeuss était une invention de la presse ». Me Nafissatou Diop Cissé allait le confirmer dans une émission face2face en revenant sur limitation de la signature d’Idrissa qui lui avait d’ailleurs valu sa radiation.
Aujourd’hui, Me Seye qui soutient une fois de plus que le protocole de Rebeuss n’existe pas, nous parle d’un document authentique qu’aurait signé Idrissa. Mais à la question de savoir la nature de ce document, il sort un prétendu réserve et parle d’un engagement.  Un protocole n’est pas bien évidemment un engagement. C’est une offre et une acception d’une proposition. Si lui-même déclare qu’il n’y a pas de protocole, qu’il nous dise sur quoi Idrissa s’est engagé? Il ne vous sortira jamais un document qui en atteste.
L’objectif est simplement de discréditer un homme qui a choisi, seul contre tous, de se battre pour l’éthique et la morale. Et comme ils n’ont rien de tangible à lui opposer, ils sortent des scénarii hollywoodiens. De pures manipulations.
Encore que les vraies questions qui méritent justifications sont énoncées plus haut.
Que l’on nous dise si oui ou non les déclarations de Me Diack sur le financement de la campagne de Monsieur Macky Sall sont vraies ?  Que l’on nous dise, avec des preuves à l’appui,  le rôle joué par le Qatar dans la libération  de Monsieur Karim Wade? Ces questions sont beaucoup plus importantes que l’imagination fertile d’un homme roublard et de surcroit pas toujours assez lucide.

Haby Sirah Dia  

habysirahdia@yahoo.fr

1 Comment

  1. DEPUIS QUAND ETES VOUS DEVENUS DES MERCENAIRES DE LA PLUME DIDRISSA SECK ?CE QUE MAITRE SEYE A DIT N EST POINT UN SECRET.IDY EN SIGNANT DEVANT NOTAIRE A FAIT DU HARA-KIRI POLITIQUE.C EST POURQUOI DEPUIS IL NE BENEFICIE PLUS DE CREDIBILITE DEVANT LES ELECTEURS SENEGALAIS.

Les commentaires sont fermés.