Affaire Karim Wade… Aucun rebondissement à Monaco…Pourquoi la procédure sera renvoyée

Dans leur dernière livraison de lundi dernier, nos confrères de Jeune Afrique font allusion dans leur rubrique CONFIDENTIEL à ce qu’ils ont surnommé « la saga Monégasque ».
Et, c’est pour pour rappeler que c’est à Monaco , les 5 et 12 octobre prochain que se poursuivra la saga judiciaire opposant les avocats de l’Etat du Sénégal au tandem Karim-Bibo Bourgi.

De nos recoupements, dakarposte.com tient que » c’est une tempête dans un verre d’eau ».
En termes clairs, nous avons pu glaner de nos réseaux de renseignements du barreau Monégasque « qu’il s’agit d’une simple procédure de mise en état ». Qui a pour but de permettre au tribunal de rendre son jugement après avoir pris connaissance de l’ensemble des arguments des parties ainsi que des pièces sur lesquelles celles-ci se fondent. « Il est probable que l’affaire soit même renvoyée et je vous dis, même les avocats ne seront pas représentés. Il ne s’agit que d’une ruse de l’Etat Sénégalais qui veut ainsi sauver la face après sa récente déculottée du 26 septembre dernier » fait savoir une de nos sources au fait du dossier.

Faudrait-il rappeler que le 26 septembre 2016, la justice Française avait débouté l’Etat du Sénégal de sa demande de confiscation de deux appartements et d’un compte bancaire Parisiens appartenant aux deux hommes, estimant que les faits pour lesquels ils ont été condamnés au titre d’un enrichissement illicite et de complicité, « n’apparaissent pas constitutifs d’une infraction » en droit français.

A Monaco, l’Etat du Sénégal espère obtenir la confiscation d’une trentaine de comptes bancaires appartenant pour l’un à Karim Wade et pour les autres à l’homme d’affaires d’origine Libanaise ou à ses associés. Pourrait suivre une procédure au Luxembourg , où Karim Wade est détenteur d’une assurance-vie.