Accusé d’avoir critiqué le président, un parent de la première dame revient pour rétablir « Sa » vérité

Devoir de vérité pour que nul n’ignore…

Porte-parole d’un groupement d’hommes et de femmes qui étaient et se disent toujours proches du Président Macky, une contribution nous a valus des réactions auxquelles nous voulons apporter des éclaircissements.

Nous sommes loin d’être dans l’affaire du Capitaine Dreyfus mais si près  des affaires du Peuple Sénégalais. C’est le pourquoi de cette contribution.

A travers cette contribution…Je veux recadrer

Je recadre, en première instance, ceux qui m’ont mal compris et  interprétant de travers ma dernière  sortie.  www.dakarposte.com/liberation-de-karim-wade-et le-peuplesouverain-dans-tout-cela, envenimant une situation, ce qui n’aurait pas dû.

Je recadre ceux qui ont  transformé mes propos ; expressément ou par une inadvertance due au simple zèle

D’abord je n’attaquerais jamais Le Président de tous les Sénégalais mais j’alerterais toujours Mon Président  dans la veine d’une (la) recommandation patriotique et peut-être même pas partisane.

La logique saine voudrait que ceux qui sont près du président lui disent la Vérité quitte à perdre les privilèges qu’ils ont. (Une pensée et un sentiment de fierté pour ceux comme Alioune Badara Cissé, Aminata Mimi Touré, Pr Amsatou Sow Sidibé, qui au péril de leurs relations sincères avec le Président, ont fait fi des faucons, pour tirer la sonnette d’alarme).

La vérité est que quand une partie aussi infime soit-elle du  Peuple dit qu’elle ne se sent pas dans le système, qu’elle n’a pas d’interlocuteurs, que l’argent ne circule pas…le devoir est de voir d’abord de vérifier si ce ne sont pas comme disent certains «  des paroles de politiciens », ensuite pourquoi ça cale.

Oui, Monsieur Le Président  c’est Ce Peuple qui vote.

Et il vous faut (et c’est notre souhait le plus sincère) un deuxième mandat pour atteindre vos objectifs et pour ça il faut que le peuple vote pour vous.

Les actes indéniables mais que certains de vos proches n’accompagnent pas

Le Président Macky SALL a  des projets et de bons projets d’ailleurs ; novateurs et durables, il est en train d’abattre un travail remarquable. Comme son prédécesseur ses détracteurs parleront d’abord d’éléphants blancs, pour revenir demain (incha Allah) dire « Nékhoul, ba nékh mais…Ligguèy na. Il galvanise ses troupes en tant que bon Commandant, l’inauguration de l’échangeur de l’Emergent en est la confirmation.

Mais vous ses proches et conseillers, Suivez-vous la note qu’il a entonnée ? Voulez-vous exécuter les ordres émanant d’une feuille de route politique ?

Certains de ses responsables sous l’anonymat de l’hypocrisie disent, MALICIEUSEMENT,  « Je vais tout faire pour me mettre à l’abri du besoin parce qu’il ne va faire qu’un seul mandat »

D’autres qui se disent alliés, DELOYALEMENT, répandent souvent « En tout cas c’est lui le président donc c’est lui qui rendra compte au Peuple, nous, nous allons en profiter »  « Honte à qui peut chanter pendant que Rome brule’’

Pourquoi j’accuse, et vous cite en seconde instance.

Oui Monsieur Le Président, un grand nombre de  vos proches collaborateurs  disent cela,  à  l’’insu des caméras et micros diffuseurs.

Pis, ces  gens ne sont ni rentables politiquement (n’ayant aucune masse partisane acquise à  leur cause) ni rentables stratégiquement (car ne savant pas s’y prendre avec la population capable de valoriser les efforts jusque-là accomplis). Et pour convaincre  la population, il faut des hommes crédibles, massificateurs, accrocheurs,…. Il faut une bonne cellule de communication, avec des méthodes  adaptées au niveau du sénégalais moyen  afin  de rendre accessibles les objectifs et réalisations  du Président.

‘’Mieux gouverner, c’est  être dans l’esprit, le cœur et la langue des Citoyens, le PEUPLE’’

Ensuite, Sur le plan étatique, gouvernemental, ….les efforts du Président sont notoires certes. Mais  la politique sociale a-t-elle atteint sa cible ? Le peuple souverain dans les rues et devant urnes a-t-il ressenti les efforts fournis ?

Le pourquoi de mon cri du cœur que certains à tort en travestis en attaques

Monsieur Le Président  sur le plan social, vous êtes en train de réaliser des choses, mais ça reste à faire. Et qui parle de social parle de Peuple et c’est Le Peuple qui vote.

Le sénégalais chômeur  continue à  arpenter, chaque jour, les rues de Dakar pour chercher du travail (le dernier de la banque mondiale en dit long et sans parti pris) ; Des fois même  la lueur d’un stage pratique ne pointe  à  l’horizon…

Le sénégalais fonctionnaire qui à partir du 15 du mois n’arrive plus à joindre les deux bouts…les charges de la famille, le panier de la ménagère,… demeurent des équations aux multiples inconnus.

Le sénégalais  chef d’entreprise  est obligé de fermer sa société (La mortalité des entreprises est chiffré à 67% selon presse) parce qu’il ne se retrouve plus dans le système de production.

Les sénégalais maitres coraniques  contraints, avec ses disciples, à retranchement extrême sans mesures d’accompagnement  articulées, ni cadre formel (Alors que des solutions sont là).

Les sénégalais  talibés  privés de ‘’pitance’’ et  d’un maillon traditionnel  à    leur formation.

Oui pour le retrait des enfants de la rue. Mais avec un mécanisme compensatoire après une étude minutieuse et complète.

C’est Le PEUPLE qui parle.

Le Haut conseil des collectivités territoriales est une entité qui pour le gérer doit avoir la majorité absolue. Donc il faudrait bien encadrer nos conseillers communaux et départementaux pour ne pas permettre aux autres de tenter de les « acheter ».

*Tant qu’on n’a pas encore franchi le Rubicon, il faut toujours chevaucher à perte de haleine *

Pour le Peuple et par le Peuple

AND AK PRESIDENT CI DEUG 

Monsieur Thierno Homère Seck

Mackyiste – Responsable APR

Patte D’oie – Dakar