Abdoulaye Diouf Sarr traque tous les élus qui cumulent 3 mandats électifs…Il ne s’arrête pas Aïda Mbodj

Elle est désormais ouverte. Du moins, si l’on se fie aux échos qui nous parviennent du ministère de la Gouvernance locale. Eh oui ! Abdoulaye Diouf Sarr a décidé d’ouvrir la boîte de pandore. A savoir que désormais, tous les cumulards de mandats qui sont en porte-à-faux avec la loi vont devoir en subir les conséquences. Pour dire qu’Aïda Mbodj ne sera pas, en tout cas c’est ce qu’on assure du côté de département de tutelle, la seule victime de cette « obligation de bonne gouvernance » pour le respect de la loi. Le glaive de Diouf Sarr plane donc désormais au-dessus de la tête de tous les cumulards de mandats électifs qui violent la loi. Le ministère de la Gouvernance locale va, en ce sens, saisir toutes les autorités administratives locales, notamment les préfets, pour faire respecter la loi. Nombre d’élus risquent par conséquent d’être déchus de leur dernier mandat, pour se conformer à la « jurisprudence Aïda Mbodj », qu’ils soient du camp de l’opposition ou du pouvoir, dit-on. On verra bien si Diouf Sarr va aller jusqu’au bout.

1 Comment

  1. Que vaux cette décision de diouf sarr dès l’instant ou Aîda Mboj a les preuves de sa démission????
    Des dirigent qui ne prennent pas la peine de vérifier, controler avant de prendre des mesures « si Macky sall dongue la nouko djissé mome aki ndiongnome »
    Comment peut on emerger dans ça???

Les commentaires sont fermés.