Abdoulaye Diouf Sarr est dopé à bloc…Il va destituer six autres élus locaux pour cumul de mandat électif

Il ne lâche pas les cumulards de mandats électifs. Après avoir destitué la libérale Aïda Mbodj de son poste à la tête du Conseil départemental de Bambey pour motif de cumul, le ministre des Collectivités locales, Abdoulaye Diouf, vient de taper fort cette fois ci : son sabre est tombé sur la tête de six élus locaux.

Parmi ces «victimes» de la Loi n096-11 du 22 mars 1996, on dénombre des membres de la formation politique au pouvoir, Alliance pour la République (Apr). Il s’agit : du sixième vice-président de l’Assemblée nationale, Yata Sow, également vice-président du Conseil départemental de Podor, Alioune Dembourou Sow, député-maire de Vélingara Ferlo et président du Conseil départemental de Ranérou, du député Hadj Mamadou Sall, président du Conseil départemental de Salémata. A ceux-là s’ajoutent également le député-maire Daouda Dia, questeur à l’Assemblée nationale et conseiller départemental de Kanel, le député maire de Bakel, Ibrahima Sall Baba Sall, conseiller conseiller départemental de Bakel et de sa collègue parlementaire de Médina Yoro Foulah.

Selon le journal «Sud Quotidien» qui a rapporté cette information, le ministre de la Gouvernance locale, du développement et de l’aménagement du territoire a fait cette révélation hier en marge d’un atelier de «Mise en place du comité technique d’appui aux réformes du secteur des déchets».

1 Comment

  1. une gouvernance sobre et vertueuse est le credo du pouvoir en place. Aussi dans l optique d avoir un système de gouvernance respectant les libertés individuelles , l applicabilité de la lois doit être effective sinon cette dernière devient discriminatoire

Les commentaires sont fermés.