Abdoul Mbaye réctifie Macky Sall : « il ne s’agit pas d’une simple mission de maintien de la paix, mais d’une guerre ! »

L’ancien Premier ministre s’est lui aussi épanché sur l’envoi de troupes en Arabie Saoudite pour faire face à la crise qui secoue le Yémen. S’il est d’accord sur le principe puisque estimant que l’Arabie Saoudite est un pays ami, Abdoul Mbaye fait quand même remarquer « qu’il ne s’agit pas d’une simple mission de maintien de la paix, mais d’une guerre ». « Décider de faire la guerre est une décision lourde et grave qui nécessite le respect d’un cadre légal et d’un processus d’évaluation rigoureux par des experts de la guerre. Le cadre légal est d’abord celui de notre pays : il a été respecté.
Le processus d’évaluation n’a pas pu ne pas l’être par une armée aussi professionnelle que celle de notre nation.
L’engagement du Sénégal est devenu international, le recul n’est plus permis. Il n’est d’ailleurs pas une exception mondiale. En toutes époques et en tous temps des pays ont décidé d’aller aider d’autres pays amis dans la conduite d’une guerre par des moyens divers : engagements financiers, aériens, maritimes, terrestres, multiformes, etc… Le Royaume d’Arabie Saoudite est un pays ami du Sénégal. L’aider à défendre ses frontières est légitime. Comme demain notre pays devrait pouvoir compter sur lui en cas d’agression extérieure.
Face à cet engagement pris, et que nous nous devons de désormais tenir, respectueux de notre légalité et de nos relations d’alliance, notre peuple doit soutenir ses militaires, les motiver par de fortes présences au moment de leur départ afin qu’ils nous quittent « chargés à bloc ». Notre peuple doit également prier pour eux, pendant tout le temps que durera leur absence, afin qu’ils nous reviennent sains et saufs. Notre peuple doit savoir que « ce sera dur » et s’y préparer, car il ne s’agit pas d’une simple mission de maintien de la paix, mais d’une guerre. »
Aliou Sall soutient Khalifa Sall contre le blocage de l’emprunt obligataire

Dakaractu