Abdoul Mbaye accuse le journal « Libération » d’être une « Presse du Palais »

Les sites en ligne ont repris une information qui aurait été donnée par le journal Libération m’associant aux Panama’s papers.

Ce n’est pas la première fois que ce soi-disant journal d’information ment de manière éhontée avec le seul objectif de me nuire et de plaire au régime en place.

Il est donc nécessaire, même si je m’en serais bien passé, de consacrer quelques lignes à rétablir la vérité des faits.

En 2005, je suis devenu (sans passer par une société offshore) à titre personnel actionnaire de Sored –Mines, et en ai détenu 6% du capital avec le souci d’aider son investisseur principal à poursuivre son programme de recherche.

A partir du mois de juin 2011, j’ai cessé de participer à l’assemblée générale des actionnaires de la Sored-Mines.

Dans la déclaration de patrimoine notariée, à laquelle je n’étais pas légalement soumis mais que j’ai remise entre les mains du Président de la République, cette partie de mon patrimoine figure sous la rubrique II-a). En tant que Premier ministre j’ai ainsi tenu à informer largement le Président sur l’état de mon patrimoine au moment de mon entrée en fonction.

De tout cela je n’ai jamais rien caché, et le lecteur retrouvera sans peine celui qui pourrait être la source de l’information tronquée sur ma déclaration notariée (non obligatoire) de patrimoine.

Enfin en 2014, j’ai cédé cette participation à la personne physique actionnaire principal de Sored-Mines, et non à une société offshore.

Après la récente fausse information sur mes 2 passeports qui auraient été confisqués, j’espère que les lecteurs de ce journal et ceux qui en retiennent les informations à diffuser sur leurs sites sauront désormais à quoi s’en tenir, quant à la crédibilité de ce pseudo-organe de presse.

Abdoul Mbaye