Abdou Mbow prend une raclée de la part de Bokk Gis Gis et lui demande de faire profil bas avec le scandale Diack

Abdou Mbow ou la tragédie du nain politique

La Fédération Bok Gis Gis France n’a pas pour habitude de verser dans un débat de caniveau, dans lequel excelle communément l’APR. Mais, pour un parti dont l’accession au pouvoir est le fruit d’un simple accident historique, le pire n’est jamais loin.

Conglomérat de déçus, repère de transhumants réunissant des profils incertains, l’APR est avant tout un parti à l’image de ses dirigeants: faible, désorganisé et pour tout dire immature.

La récente sortie du député Abdou M’bow à l’encontre du Président de Bok Gis Gis , Pape Diop, est la parfaite illustration des insuffisances marquées du régime actuel,

Jour après jour, mal gouvernance, les malversations financières et la multiplication des affaires de corruption ont fini de jeter définitivement le discrédit sur un régime à bout de souffle, dont l’incompétence notoire n’est plus à démontrer.

Pour la Fédération Bok Gis Gis de France, le régime actuel ne dispose plus d’aucune légitimité pour porter le débat politique, au vu de son bilan catastrophique, de ses mensonges répétés (promesses non tenues) et du désespoir des sénégalais.

Avec les nouvelles révélations sur l’affaire Lamine Diack, la Fédération Bok GIs Gis de France demande à l’APR de faire profil bas, car les investigations sont loin d’avoir livré tous leurs secrets.
En effet, la décence impose à l’APR de garder le silence et de rendre le tablier en 2017, pour permettre au Président Pape Diop d’engager le Sénégal dans la voie de l’espoir et du développement.
La Fédération de France.