Abdou Latif Coulibaly traité de courtisan et de piètre politicien…Son livre sur son maître Macky est déjà rejeté

Cher Monsieur,

J’ai su par la presse que vous allez faire paraître un nouveau livre intitulé « Le Sénégal sous Macky Sall, de la vision à l’ambition, les réalisations à mi-mandat ». Autant je dévorais vos précédents ouvrages autant je ne le lirai pas celui-ci. Le titre est annonciateur d’une propagande courtisane pour mieux entrer dans les grâces du chef et nous mettre de la poudre aux yeux afin de masquer les non-réalisations, les promesses non tenues et tous les autres manquements. Qui est fou ?

De brillant journaliste d’investigation, vous avez choisi dorénavant d’être un piètre politicien. Piètre car incapable de gagner dans votre propre Sokone natale, puis repêché dans le gouvernement ; piètre parce qu’ayant accepté le poste de Secrétaire général du gouvernement, poste technique pour lequel vous n’avez ni la formation ni l’expérience d’administrateur civil, juste pour les avantages et les privilèges payés par nos pauvres impôts. Ayant été ministre en charge de la Bonne gouvernance, aucune réalisation ni réforme ne peut vous être crédité.

Vous êtes une grande déception pour beaucoup qui vous appréciaient énormément comme investigateur digne de ce nom et qui ne peuvent que vous fustiger dans votre nouveau rôle d’apparatchik. Vous défendez maintenant des intérêts de pouvoir. Vous êtes devenu un simple courtisan. Courtisan d’un président que vous avez jadis combattu. Vous êtes du mauvais côté de l’Histoire.

Je ne lirai pas votre ouvrage courtisan et je ne le recommanderai à personne.

Veuillez agréer, Cher Monsieur, l’expression de mes sentiments patriotiques.

Mamadou Sy Tounkara, Présentateur de « Senegaal ca kanam »

1 Comment

  1. Latif n’a jamais été un journaliste d’investigation. Sa chance à été d’être au Sénégal à une époque ou le niveau intellectuel des journalistes, des politiciens et d’une grande partie des leaders d’opinion à fortement baissé par rapport à la période des années 60, 70. Mais quelqu’un qui a lu des livres de vrais journaliste d’investigation en Europe ou en Amérique ou en Asie va trouver le travail de Latif trop fragile. Dans son bouquin sur Maître seye l’essentiel de son travail est fondé sur l’interview d’une seule personne. Dans ses autre bouquin, il s’est contenté de mettre en page des document public accessible par tout le monde. Bref ! Au Sénégal cela paraît être un exploit mais en réalité c’est un travail scolaire. Il avait la chance que wade ne porte pas plainte tout comme Karime. La seule personne à avoir porté plainte c’est TOS et il a gagné son procès et Latif était incapable de démontrer des preuve. Mais il s’est vengé avec l’arrivée de Maky en le faisant emprisonner. Voilà le Sénégal d’aujourd’hui

Les commentaires sont fermés.