A quoi joue le grand cadre des syndicats ? Jeudi c’est oui, vendredi c’est non…Et samedi ce sera quoi ?

Un revirement spectaculaire. Le Grand cadre des syndicats de l’enseignement a montré une fois de plus son instabilité et son incapacité à gérer une crise. Hier, tout le monde a vu le coordonnateur du Grand cadre dire oui à la suspension de la gréve des enseignants en signant le procès-verbal en présence de la ministre de la Fonction publique, Viviane Bampassy. Ça c’était hier. Et aujourd’hui vendredi, le même Mamadou Lamine Dianté, coordonnateur du Grand cadre fait une sortie sur les antennes de la TFM pour renier sa signature et sa parole donnée. Il a clairement dit que la base rejetait les accords. Mais la base c’est qui ? C’est lui et deux pelés et trois tondus qui se rencontrent au fond d’un petit salon pour décider de l’avenir de milliers d’élèves. Voilà des personnes qui ont des revendications légitimes mais qui ont des paroles instables. Ces enseignants ont réussi en l’espace d’une nuit à retourner tout un peuple contre eux. Ils ont fait le wax waxeet le plus rapide du Sénégal…Et attendons que demain samedi, ils viennent encore nous dire, Oui mais…NON.
Penda Sow pour xibaaru.com