A quel jeu jouent les cadres du PDS ? Ils ont pied avec Wade et un autre pied chez Modou Diagne Fada

Au Parti démocratique sénégalais, difficile de savoir qui soutient qui dans le bras de fer qui oppose Abdoulaye Wade à Modou Diagne Fada. Au niveau de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl), c’est la confusion totale après la dernière réunion du comité directeur. Parti prenant dès le départ au combat que mène le président du groupe parlementaire “Libéraux et démocrates”, les cadres du Pds semblent avoir tourné le dos à Modou Diagne Fada. En faisant adopter une résolution signée par une trentaine de membres. Dans cette résolution, il est clairement mentionné : “La FNCL laisse au Secrétaire général national, seul habilité, la latitude de choisir le moment opportun pour aborder toutes questions relatives aux renouvellements des structures du parti démocratique sénégalais.” Tout en appelant ainsi à l’apaisement, au rassemblement et à l’unité autour de Abdoulaye Wade, les cadres avaient même condamné toute initiative qui ne serait pas en adéquation avec le calendrier du parti ou qui n’aurait pas la bénédiction du Secrétaire général national, eu égard au statut de personnage historique de celui-ci. Hier, il nous revient de sources sûres que des cadres ont contesté le contenu de la résolution lue lors du comité directeur d’avant-hier. Ladite résolution, selon des responsables de la Fncl, “avait fait l’objet d’un consensus obtenu grâce à un esprit cartésien et une volonté de dépasser toutes les difficultés qui mineraient la structure des cadres du parti”. Malheureusement, se désolent ces cadres du parti, “pour des objectifs non identifiés clairement, il a été constaté avec beaucoup de désolation et de regret que le groupe d’Oumar Sarr, composé de pseudo-cadres qui, pour la plupart, n’ont jamais participé aux réunions, a encore commis une forfaiture en manoeuvrant de façon cavalière pour délivrer une mouture finale dont une partie n’a fait l’objet d’aucun consensus relativement à la vie du parti”. A cet effet, ces cadres du Pds font leur le contenu du mémorandum remis au Secrétaire général national par Modou Diagne Fada et se réjouissent de la “clairvoyance” et de l”’esprit de dépassement” d’Abdoulaye Wade. Qui, selon eux, “a donné une suite favorable à leur requête, au dernier comité directeur, pour un début de réorganisation et de restructuration du parti”. Une situation confuse qui laisse croire à un double jeu auquel se livrent certains cadres qui sont tantôt avec Abdoulaye Wade, tantôt avec Modou Diagne Fada, selon les intérêts du moment. Ainsi va le Parti démocratique sénégalais